Techniques et matériaux

ÉDITIONS
 
 
Professionnelles de la vie quotidienne
 
Dans notre société où le temps est présenté comme une matière première toujours plus rare, il semble exister un bon usage de son temps. Par le biais d'une grille d'évaluation tacitement partagée, un certain nombre de questions est appliqué aux temps de chacun : Sont-ils utiles ? Sont-ils sources de création de valeur ? D'après quels critères ? Sont-ils appliqués à tous.tes et à tous les instants de nos vies ?

Dans la première partie du projet, à partir d'une analyse détaillée de leur « temps de la semaine », les étudiantes ont créé des « nuanciers de temps » questionnant l'usage et la hiérarchie de leurs temps à l'échelle du quotidien.
Dans la seconde étape, elles ont eu l'opportunité de se projeter dans une société du temps libéré, déstabilisant ainsi la hiérarchie de leurs temps à l'échelle de la vie.
Ce livret en est le compte rendu.

Professionnelles de la vie quotidienne, 2018
Livret couleurs, 58 pages, 160 exemplaires
Édition réalisée dans le cadre d'un projet de transmission, recherche et création  au lycée professionnel Jeanne d'Arc en section économie Sociale et Familiale avec La Criée centre d'art contemporain, Rennes
 
 
Télécharger l'édition au format PDF
 

 
 
Rythme
 
Afin de décrire leur rythme de vie, des personnes en soin d'une institution psychiatrique ont pris en note ce qu'ils faisaient toutes les 30 minutes pendant cinq journées. Pour retracer au mieux ce court laps de temps, nous avons emprunté les formes brèves des nouvelles technologies (tweet, instagram, vine, smiley, GPS). L'ensemble des données récoltées recrée une journée type au sein de cette institution où l'obligation à la pause remplace l'injonction sociétale à l'hyperactivité.
 
Rythme, 2016
édition dépliable sous forme d'installation
pochette contenant  : 2 affiches pliées, 1 livret 16 pages, 1 clef usb
100 exemplaires
Édition réalisée dans le cadre d'un projet de transmission, recherche et création avec les personnes en soin et le personnel soignant du service G04 du centre hospitalier Guillaume Régnier en partenariat avec La Criée centre d'art contemporain.
 
Travail à découvrir plus amplement dans le carnet de résidence sue le site du Réseau documents d'artistes
 
 

 
 
Mieux qu'hier, moins bien que demain
 
Entretien avec Sophie Lapalu réalisée à l'occasion de l'exposition 14,75/20 à L'aparté lieu d'art contemporain
du Domaine de Trémelin
 
Sophie Lapalu : Tu t'es fait dicter en intégralité, soit durant plus de deux cents heures, l'ouvrage jeunesse de Frank et Ernestine Gilbreth Treize à la douzaine. Les copies corrigées et évaluées forment une installation, dont le titre n'est autre que la moyenne que tu as obtenue : 14,75/20.
Le choix de ce livre n'est bien évidemment pas anodin, puisqu'il a été écrit par deux des douze enfants de l'ingénieur Frank Bunker Gilbreth, pionnier de l'organisation rationnelle du geste de l'ouvrier au travail, qui avait mis en pratique ses nouvelles techniques de management sur ses propres enfants. Toi–même tu bases tes recherches sur l'obligation continuelle et insidieuse de tirer profit de notre temps, et tu en observes les manifestations dans notre vie (je pense entre autres à Golem, un logiciel pour téléphone portable que tu avais mis au point, qui permet d'évaluer ta propre rentabilité au quotidien). Comment résonne plus particulièrement cet ouvrage avec ton œuvre ? [...]

Mieux qu'hier, moins bien que demain, 2015
édition bichrome, 200 exemplaires
 
 
Télécharger l'édition au format PDF
 

 
 
Manuscrit Chronophage
 
Au fil de ses travaux, Thomas Tudoux nous amène à la découverte d'une cité bâtie sur les valeurs olympiques, une utopie où Redbull serait une divinité majeure et les circuits de Formule 1 ses temples. Cette civilisation voit le triomphe de l'efficacité et fait de l'existence une performance vidéoludique, mesurée, évaluée, classée. Bien que les formes données aux représentations de cette société soient empruntées à l'histoire de l'art, la référence à la culture populaire contemporaine y est évidente, que ce soit avec ses taureaux rouges, ses musiques de jeux-vidéos, ses personnages tout droits tirés de comics ou de mangas, ou ses circuits et drapeaux de courses automobiles. Résulte de ce dialogue, entre une forme muséale et les références avec notre monde actuel, une série d'œuvres qui constituent les vestiges d'une utopie hypermoderne : la cité Chronophage.

Manuscrit Chronophage, 2013
Édition 1 couleur, 36 pages, 200 exemplaires
Édition réalisée dans le cadre de l'exposition CITIUS-¬‐ALTIUS-¬‐FORTIUS, à L'Atelier de la Gare, Locminé
 
Télécharger l'édition au format PDF